AlloCougar
Site de rencontre pour les femmes libérées

Ce qui se passe dans la tête des femmes quand elles ont leurs règles

Ce qui se passe dans la tête des femmes quand elles ont leurs règles

Le sujet n’est pas des plus glamour, le sujet est même tabou. Pourtant il mérite qu’on y fasse un détour pour mieux comprendre la sphère féminine et sortir des clichés. Allocougar met donc pour vous les pieds dans le plat et explore toutes les pensées que peut avoir une femme au moment de ses règles. D’abord, première chose à savoir, il n’y a pas de généralité. Cette période peut être très différente d’une femme à une autre et même d’un cycle à l’autre. Voici un petit aperçu de ce qui leur trotte dans la tête :

-Oh non, pas encore ça ! Et c’est reparti pour un tour !

-Est-ce qu’il va vouloir quand même me faire l’amour ?

-J’ai besoin de doliprane, vite !

-Je comprends mieux pourquoi j’avais une sale peau ces derniers jours.

-Yes ! Je ne suis pas enceinte !

-Oh non ! Je ne suis pas enceinte !

-Vivement la ménopause…

-Pourquoi ça arrive toujours à chaque mois ?

-Pourquoi les mecs n’ont-ils pas de règles ? C’est injuste !

-Je sens que je suis de mauvaise humeur. Il n’a pas intérêt à me demander si j’ai mes règles. Ca va m’énerver ces remarques misogynes…

-Je voudrais juste être au fond du lit à manger des bonbons et regarder des feel good movies !

-Je voudrais juste un gros câlin avec mon amoureux et un bisounours.

-J’ai trop mal ! J’ai l’impression de me faire poignarder dans le ventre toute la journée.

-Prends sur toi. Ca va passer…

-Et zut, je n’ai plus de tampon !

-J’ai faim.

-Je comprends mieux pourquoi j’ai tout le temps envie de burgers !

-J’ai mal aux seins.

-Ils sont tous contre moi ces derniers temps ou c’est moi qui suis parano ?

-Je n’ai qu’un ami sur cette terre : mon lit.

-Je vais me faire ligaturer les trompes.

-Je sens que je pourrais pleurer pour un rien. Je déteste être si émotive.

-Et ça y est, voilà que je pleure pour un rien.

-J’ai envie de dormir.

-Je préviens, ce n’est pas aujourd’hui qu’il faut me chercher.

-« Quelle est cette langueur qui pénètre mon cœur ? » Et voilà que je me mets à réciter de la poésie ! Si ça continue, je vais commencer à écouter du Céline Dion.

-J’aurais voulu être un mec.

-Ce soir, j’appelle une copine.

-Je voudrais me planquer chez ma mère.

-Bon, je vais y aller mollo ces prochains jours. Courage ma fille !

-Il faut que j’arrête de broyer du noir, ça va pas du tout mais pas du tout…

-Oh la la encore quatre jours dans cet état !

Crédit photo : film Sex Friends