AlloCougar
Site de rencontre pour les femmes libérées

Top 10 des SMS qu’on envoie après un verre de trop

jlo

Ah l’alcool libère ! Il met un terme à toutes nos inhibitions. On se lâche, on fait la fête. Tout d’un coup, on dit tout ce qu’on a sur le cœur et on déborde un peu de son cadre. On se retrouve ami pour la vie avec une connaissance de 5 minutes. On finit par embrasser n’importe qui. C’est l’instant d’un soir et puis tout est effacé… Sauf que nous avons ces foutus portables. Qui n’a pas envoyé un texto un soir d’oubli éthylique ? Qui ne l’a pas regretté ensuite ? Histoire d’en rire, voici le top 10 des textos qu’on n’aurait jamais dû envoyer.

Le texto à l’ex number one

Le grand classique ! Tout d’un coup, on a une montée de sentimentalisme ou de nostalgie. Ou tout simplement on a envie de replonger. On oublie tout ce pour quoi cette personne en question est un ex. Et on texte ces mots fatals : « Tu me manques ». Pire encore : « Tu es où ? » Si l’ex est dispo, attention c’est la rechute !

Le texto vengeur à l’ex

Dans un autre registre, ce SMS n’invite pas à remettre le couvert. Au contraire, il est en général mesquin et révèle une rupture mal digérée. Bref, on ne se montre pas à son avantage. Adieu dignité et orgueil ! Et nous voilà en train de taper : « tu ne me manques même pas ! » ou bien encore « Même pas mal, tu peux pas savoir comme je me porte mieux sans toi… » La honte, tout simplement.

Le texto à une target

Vous aviez peut-être une chance de concrétiser avant d’envoyer ce SMS. Désormais, vous pouvez dire adieu à cet(te) futur(e) conquête. Vous êtes grillé(e). Abattre ses cartes de manière si cash ne donne envie de personne. Genre : « Tu me plais, c’est quand tu veux baby ! » Vous pouvez aussi envoyer un MMS compromettant… Au pire, ça sera le coup d’un soir…

Le texto à sa mère

Tout d’un coup, prise d’une folle envie de déclarer votre amour à la terre entière, vous envoyez des SMS enthousiastes à votre mère/sœur/etc. Le hic : ils sont remplis de smiley, de points d’exclamation et de voyelles à tire-larigot. Par exemple : « Ca va super !!!!! Ouiiiiiiiiiiii, c’est trop coooooooool ;-))))))))))) » Vous êtes grillé, tout le monde comprend votre taux d’alcoolémie à la seule lecture de votre texto.

Le texto au fuck friend

Il a souvent le mérite d’être cash : « tu fais quoi ? », « je suis au café de la gare et toi ? » ou bien encore : « t’es dispo ? » Bref, il invite à l’action. Vous ne terminerez pas la nuit seul(e).

La pluie de textos incompréhensibles

Vous voilà d’humeur bavarde avec une folle envie de parler à une pote/un pote. Et c’est parti pour la pluie de textos dans tous les sens : « tu vas bien ? », « il faut qu’on aille à NYC ensemble ! », « je crois que je vais changer de vie », « t’es ma meilleure amie », etc. C’est incompréhensible, normal, votre cerveau commence à être totalement azimuté.

Le texto d’alcolo au meilleur pote

Variante du précédent. Généralement il se contente de commenter la situation : « oh la la tu me manques trop ! Je crois que je suis complètement bourré ! » Aucune information pour sûr, juste l’ivresse de la situation. Rien de grave, votre pote fait sûrement la même chose quand ça lui arrive.

Le texto bourré de fautes

« T’arive bento ? », « Je t’attend », etc. Bon, ok, vous n’avez pas que perdu votre latin, vous avez aussi perdu votre français…

Le texto désespéré

Le plus souvent, il est envoyé à un proche : parents, petit-ami ou best friend. C’est le moment limite où vous commencez à ne plus gérer du tout…et appeler à l’aide : « tu peux venir me chercher ? Je crois que je suis pompette » (en version sobre). Bon, oui, il n’y a pas de quoi s’en vanter le lendemain…

Le texto envoyé au mauvais destinataire

Le pire de tous ! Il suffit de prendre l’un des SMS mentionnés ci-dessus et se tromper dans son répertoire. Par exemple : « j’ai envie de toi » envoyé à votre concierge ou « mon mec est parti, tu viens ? » envoyé à votre propre mec. Bref, de beaux actes manqués qui peuvent vous coûter cher ! Encore une fois, attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et votre vie relationnelle…

Crédit photo: youtube.com