AlloCougar
Site de rencontre pour les femmes libérées

Marcher 10h dans les rues de New York…

marcher-10h-dans-les-rues-de-new-york

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage… C’était un tube des années 80, sensuel et léger, qui vantait le plaisir du matage et d’être maté(e). Retour en 2014, fini le temps de l’insouciance ! Une vidéo récente accuse le harcèlement sexuel dans les rues. Pendant dix heures, une jeune femme s’est filmée avec une caméra cachée marchant dans New York. Elle porte un simple jean et t-shirt noir ras du cou. Résultat ? Les remarques, plutôt flatteuse, fusent de toutes parts et la vidéo a récolté des millions de vues…

Ce buzz a été créé par l’agence Rob Bliss Creative pour le mouvement Hollaback qui dénonce le harcèlement fait aux femmes. Bon, le couac, c’est qu’étrangement d’une part les casse-pieds ne sont que des blacks ou latinos, d’autre part que les interpellations sont plutôt dans l’ensemble positives. C’est plus leur quantité qui devient irritante. Mais une femme mûre sait faire la différence entre ce qui la flatte, rend hommage à sa beauté et ce qui l’agresse. De même, une cougar sait ce qu’elle a envie de montrer ou pas. Et l’on ne s’habille pas de la même manière pour un premier rendez-vous ou aller faire une journée marathon dans les rues de la ville.

Tout est question de regard

Autre question soulevée : les femmes ne seraient-elles pas aussi gênées si aucun homme ne les regardait dans la rue ? Faut-il devenir puritain pour autant ? Où est la limite entre le compliment, le jeu des regards et l’insulte, voire pire l’agression ? Un autre sondage alarmant sorti la semaine dernière dévoilait que 8 femmes sur 10 pensaient ne recevoir aucune aide dans le métro parisien en cas d’agression. A l’inverse ici, c’est l’absence de regard sur l’autre qui mette les femmes en danger. L’espace partagé doit rester un espace partagé où la civilité et un minimum de bienveillance se côtoient. Mais quelle est la meilleure manière de tourner en dérision les casse-pieds ? Tout simplement en prenant un homme pour exemple. Et cette vidéo détournée de Funny or Die sait utiliser la meilleure arme qui soit : l’humour.

Cette fois-ci, c’est un homme qui marche pendant dix heures dans les rues de New York avec une caméra GoPro fixée au dos d’un complice. Le montage et les plans sont quasiment les mêmes que la première vidéo. Et que récolte-t-il ? Des bons gratuits, des propositions de boulots… jusqu’à même se faire porter en triomphe par les passants. La conclusion est la même : stop au patriarcat. Les jeunes hommes devraient en prendre de la graine. Nul ne devrait se prendre pour le roi du monde en descendant dans la rue. Il faut savoir rester humble… car les remarques des autres vous remettront rapidement en place ! Et l’espace de la séduction nécessite un peu plus de temps et un environnement plus propice (comme les sites de rencontre comme allocougar par exemple) pour se connaître, se dévisager et s’envisager. Le jeu de la drague n’est pas sans risque. Il faut savoir se mouiller. Et hop, pour détendre l’atmosphère, voici un petit clip des années 90 qui remet les choses en place. Direction le paradis!