AlloCougar
Site de rencontre pour les femmes libérées

Femme célibataire : refus de l’engagement ?

petites-confidences-a-ma-psy-2005-32-g

La femme mûre que vous venez de rencontrer est libre et indépendante. Elle est aussi fortement attachée à son célibat. Vous la désirez ou vous souhaiteriez aller plus loin avec elle, peut-être même vivre à deux. Comment lutter contre son refus de l’engagement ? Tout simplement en comprenant ses peurs, petites bombes à retardement, puis en les désamorçant tout en douceur.

La peur de la rencontre

Beaucoup de femmes préfèrent rester seules plutôt que d’aller vers l’autre. Elles ont un idéal si haut qu’elles s’empêchent toutes possibilités de rencontre. Le plus souvent, c’est lié à la peur profonde d’aimer et d’être aimée. Ce faisant, elles s’enferment dans leur célibat et en éprouvent d’autant plus un sentiment d’échec. Elles ne se sentent pas capables de rencontrer quelqu’un de bien, elles se sentent amoindries dans leur féminité. N’hésitez donc pas à les rassurer. Même si elle semble mener très bien sa vie seule, valorisez-la, mettez-la en valeur. Posez sur elle un regard positif. C’est une manière de lui montrer qu’il est toujours plus riche et heureux de partager sa vie à deux.

Fuir le bonheur avant qu’il ne se sauve

Etre seule est aussi un moyen de ne pas tenter l’aventure. Au moins, en ne prenant pas le risque, on ne risque pas d’être blessé(e). La cougar a souvent tout un parcours de vie, elle peut être encore en train de digérer certains épisodes sentimentaux douloureux. Elle peut par conséquent avoir une vision négative du couple. Ceci peut expliquer sa crainte de l’engagement. Ecoutez-la. Allez-y doucement. Chacun arrive avec son histoire. Le passé au début peut être un peu encombrant mais montrez-lui qu’il ne doit pas empêcher le présent. Etre à deux, c’est le meilleur moyen de tourner la page et d’inventer autre chose, non ?

Le prince charmant n’existe pas

Bien sûr, la femme mûre sait que la vie n’est pas un conte de fées et elle n’attend plus le prince charmant. Elle ne reste pas moins attachée à un certain idéal d’homme : elle attend qu’il soit gentil, qu’il lui fasse des cadeaux, qu’il l’emmène en vacances, etc. Or ce n’est pas dans ces termes qu’il faut penser mais plutôt se poser cette question : quelle relation va-t-on pouvoir construire à deux ? C’est en effet oublier que l’échange est réciproque et que la cougar tout comme le jeune homme sont deux partenaires actifs. Penser ainsi est une bonne manière de calmer la peur première (celle de perdre les pédales dans une relation amoureuse) puisque il n’y a pas un perdant et un gagnant dans le couple mais tout simplement deux gagnants !

Crédit photo: Film Petites confidences à ma psy

, le - Dernière mise à jour le .