AlloCougar
Site de rencontre pour les femmes libérées

Fanny Ardant : « j’ai commencé par rire avec ce garçon… »

Dans le dernier film de Marion Vernoux Les beaux jours, Fanny Ardant (64 ans) joue la cougar aux côtés de Laurent Lafitte, pensionnaire de la Comédie Française (39 ans). Mais les deux acteurs se défendent d’avoir interprété un film sur le phénomène cougar. Ils préfèrent ne retenir que la belle histoire d’amour entre une femme mûre et un homme plus jeune.

les-beaux-jours-fanny-ardant-laurent-lafitte

Laurent Lafitte : parce que c’était elle, parce que c’était lui

Le long-métrage est l’adaptation du roman de Fanny Chesnel au titre évocateur : Une jeune fille aux cheveux blancs. Il raconte la rencontre amoureuse de Caroline, une femme mûre à l’aube de sa retraite, avec un amant beaucoup plus jeune qu’elle. Au micro de Nikos Aliagas dans Les Incontournables d’Europe 1, le beau Laurent Lafitte est revenu sur ce coup de foudre peu ordinaire. Pour lui, la réalisatrice a voulu à tout prix éviter les clichés qui entourent aujourd’hui la femme en couple avec un toyboy :

Ce n’est pas un film sur une cougar. Ce n’est pas une femme qui cherche à tout prix la compagnie d’hommes plus jeunes. Ce n’est pas du tout l’histoire. C’est une rencontre qui se passe par hasard.

Il semblerait que les deux interprètes souhaitent avant tout mettre en valeur la particularité de l’histoire. Ils montrent par là que chaque rencontre est unique. Nul ne peut nous mettre dans des cases. C’est ce qu’explique très bien Fanny Ardant quand elle rejette l’étiquette de cougar :

Je n’ai jamais compris l’appellation « cougar ». C’est un terme venant d’Amérique désignant une panthère, c’est ça ? Je n’aime pas du tout le côté « petite femme sexy de pouvoir » qu’il évoque. Quelle barbe ! Caroline est à mille lieues de ce genre de femme. Je déteste ce terme, (…) il est idiot. Oedipe couche avec sa mère Jocaste, mais est-ce qu’on dit que Jocaste est une cougar ? Et Phèdre alors !

Au-delà des conventions

Toujours aussi flamboyante, elle explique les réelles raisons qui font qu’une rencontre a lieu :

Moi je pense que j’ai commencé par rire avec ce garçon, et puis une sorte de complicité naît. Cette femme aime la vie, le vin, les choses de la vie, donc elle entre d’abord dans ce rapport de charme. Ensuite cela devient plus compliqué que cela. Ils se sentent bien ensemble.

Au magazine Elle, l’actrice provocatrice et malicieuse insiste plutôt sur les vertus de l’adultère. A certaines conditions :

L’adultère, oui, s’il est flamboyant et clandestin. L’adultère ne supporte pas la médiocrité. Il faut le refuser s’il est sordide et minable. [Mais] un adultère complètement pourri peut recimenter un couple.

Au final, chacun verra le sujet qu’il souhaite dans le film sorti en salles le 19 juin. Les beaux jours s’attaque en tout cas à un tabou, celui de l’âge des femmes matures dans la société. Selon la réalisatrice, Fanny Ardant sait « s’en amuser plutôt que de s’en formaliser. » Même plus, elle apporte toute sa fraîcheur et sa lumière à ce personnage qui assume son âge et ses envies.

Crédit photo: Les beaux jours, Unifrance

, le - Dernière mise à jour le .