AlloCougar
Site de rencontre pour les femmes libérées

Et si c’était sa première fois ?

Quand on est cougar, il peut arriver que l’on prenne parfois son jeune amant au berceau. Autrement dit, comment faire si vous avez devant vous un puceau ? Comment l’initier sans le traumatiser ? Comment lui donner surtout le goût de recommencer (encore et encore) ? Comment aller au-delà de ses inhibitions pour lui faire découvrir (et aimer) l’homme viril en lui. Voici quelques conseils à suivre.

Le-Souffle-Au-Coeur-1736-4f8d031319c29518e70012f2-1334709469

Parce que c’est toujours la première fois

Ok il manque d’expérience, vous non. En tant que femme mûre, vous avez confiance en vous et vous connaissez votre plaisir. Ceci n’empêche pas que chaque rencontre renouvelle l’expérience de la première fois. Chaque nouvel amant est un autre à découvrir. S’aventurer dans les territoires de l’érotisme, c’est comme cheminer sur une terre inconnue à explorer. C’est peut-être la meilleure façon de dépuceler son partenaire : lui expliquer que pour le flirt garde toute sa saveur, il doit toujours être synonyme de première fois et de franchissement d’interdits. On fait l’amour, les portes fermées. Parce que c’est aussi ce qui échappe à la sphère sociale, aux conventions. C’est de l’ordre de l’intimité, de la liberté et de la création (interactive). Invitez-le à entrer dans cette danse.

Soyez douce et rassurante

Prenez votre temps. Il n’a pas craint de vous dire la vérité. Soyez attentive à lui. L’important est de dédramatiser la situation. Il n’y a rien de grave, bien au contraire. C’est sa première fois…et sûrement pas la dernière ! A vous de rendre son dépucelage ludique et léger. Amusez-vous à deux, c’est une « party » de jambes en l’air. Jouez les initiatrices.

Un rite de passage 

En Amazone, le passage à l’âge adulte donne lieu à une transe ritualisée et encadrée par la tribu. Grâce à une cure d’ayahuasca, on affronte ses peurs les plus terribles. Sauter le pas, faire l’amour ne va pas non plus sans crainte. Et c’est bien. Car là où il y a de la peur, se cache le désir. On saute ? Oui, et l’avantage, c’est qu’on n’est pas seul mais à deux. Pour ce baptême du feu, c’est vous la monitrice qui conduisez. Prenez plaisir à ce rôle. Cela peut être aussi une bonne manière de « rattraper » votre propre expérience. Que vous ayez un bon ou mauvais souvenir de votre première fois, voici l’occasion pour vous de la réinventer, de la transformer. La jeunesse de votre toy-boy vous permet de revisiter votre passé et de lui donner une nouvelle teneur, tournée vers l’avenir.

Parlez

Pour la première fois, n’hésitez pas à être pédagogue et à vous exprimer. Dites ce que vous aimez ou pas. Faites comprendre à votre jeune amant qu’il ne faut pas être intimidé par les mots pendant l’amour. On ne connaît pas forcément ce qui fait plaisir à l’autre, il n’y a pas de honte à le diriger. Parfois les corps parlent d’instinct mais il faut aussi sortir de cette imaginaire de fusion où les amants se comprendraient intuitivement. C’est même mieux : on peut s’amuser avec les mots, ils ajoutent du piment à l’affaire.

Il n’y a pas que le p****

Les films, c’est bien. Mais quand on passe à la pratique à deux, il faut faire appel à tous les sens. Partez ensemble dans cette exploration : le toucher bien sûr, l’ouïe mais aussi le goût. Le jeu ne fait que commencer, à vous de tirer les cartes désormais !

Crédit photo: incine.fr