AlloCougar
Site de rencontre pour les femmes libérées

5 idées reçues sur la femme

Il y a une véritable fierté à être une cougar. Mais assumer qui on est suscite souvent la jalousie et fait parler les mauvaises langues (frustrées). Voici donc 5 idées fausses sur le mythe de la cougar et de son toy-boy.

1. La cougar se rabat sur plus faible qu’elle

Le choix de sortir avec un plus jeune que soi serait un choix par défaut. La cougar lassée des hommes possédés par le démon de minuit, déjà pris ou même leur propre mari se rabattrait sur de la chair fraîche et innocente. C’est par ennui qu’elle préférerait le jeune homme. Erreur ! C’est par goût que la femme mûre préfère s’amuser avec plus juvénile qu’elle. Elle a décidé de profiter la vie ici et maintenant. Elle partage cet instinct hédoniste avec la jeunesse qui mord le présent à pleines dents.

5 idées reçues sur la cougar

2. La cougar a peur de vieillir

Autre variante : elle regrette sa jeunesse et essaie de la revivre par procuration dans les bras d’un jeune homme. Encore une fois, c’est essayer d’imposer une vision défaitiste et cynique sur la sexualité de la femme mûre. Pourquoi y aurait-il forcément un penchant négatif à une envie de fréquenter plus jeune que soi ? Serions-nous tous cloisonnés à fréquenter notre même classe d’âge ? Mon Dieu, quel ennui ! Et l’échange ? Et la rencontre ? Et le jeu des différences ? Le monde est vaste et riche, la cougar a bien décidé de l’explorer.

3. La cougar comble son instinct maternel

Primo, l’instinct maternel n’existe pas. Elisabeth Badinter l’a démonté en long et large dans son livre L’amour en plus. Année de parution ? 1980. Cela date, non ? Récemment elle a encore appuyé sa thèse de construction culturelle du penchant maternel dans son livre Le conflit. Que cela déplaise ou non, aux héritiers du système romain et autres penseurs archaïques, la femme est autre chose qu’un ventre. La maternité est un plus, non une destinée. Et la sexualité féminine trouve son plaisir en dehors de l’instinct de conservation. Elle a sa vie propre et continue même après la ménopause. Quant au choix du partenaire et de son âge, c’est simplement une question de goût personnel et de préférence.

4. La cougar ne veut pas s’engager

Toute histoire reste ouverte. Il n’y a aucune raison pour que la cougar impose plus qu’une autre une date de péremption à toute relation engagée. Ce dernier exemple le prouve:  Courteney Cox (50 ans) vient de se fiancer avec son rockeur irlandais, Johnny McDaid (37 ans). Devant eux se dessine un bel avenir. C’est aussi ça rester jeune, parier sur le futur, ensemble.

5. La cougar est dominatrice

Encore une fois, les détracteurs agitent l’épouvantail d’une femme castratrice ou perverse narcissique. Pourquoi la cougar déclenche-t-elle autant de peurs ? Peut-être parce qu’elle sort du schéma convenu de la jeune fille initiée par un homme plus âgé. Peut-être parce qu’elle est dans un âge où elle assume son expérience, ses réussites et la richesse de son passé. Peut-être parce qu’elle réinvente un code amoureux où il ne s’agit pas simplement de se conformer aux clichés de la société. Peut-être parce qu’elle est tout simplement libre et qu’elle ne demande qu’à rencontrer des hommes aussi libérés qu’elle. A bon entendeur, salut !

Crédit photo: Instagram Courteney Cox